Quartier de l’entrepreneur

Je suis déçue et très perplexe face au nouveau projet du maire sur la rue Wellington Sud. Je vous mets ici en rafale mes réflexions à ce propos. À chaud comme cela, moins de 100 heures (4 jours) après avoir été mise au courant de ce projet qui s’étalera sur une décennie et nécessitera plusieurs millions de dollars de fonds publics, voici sept choses qui clochent avec le Quartier de l’entrepreneur. Je laisse de côté toute la question de la gouvernance.  J’y reviendrai plus tard.

1 On n’avait pas le choix! Voilà ce que plusieurs élus ont dit lors du dernier budget quand ils ont voté l’augmentation de taxes de 4,77%. Les citoyens trouvaient que leurs rues sont en mauvais état? On est donc allé chercher un petit supplément de 3,2 millions dans leurs poches pour faire un peu plus de pavage. On n’avait pas le choix qu’on vous a dit! Mais neuf mois plus tard, on trouve un surplus de 4 millions à utiliser pour lancer le Quartier de l’entrepreneur. Je l’avais dit l’an dernier : on avait le choix de ne pas augmenter vos taxes autant, et de faire le pavage additionnel. Le temps m’a donné raison. Et là, il faut réaliser que ce n’est pas seulement la faute du maire. C’est aussi celle de plusieurs conseillers municipaux qui ont voté pour le budget et propagé l’idée qu’on n’avait pas le choix.                                                                                                                                                                  

2 La Ville de Sherbrooke a fait une contribution majeure à la campagne de financement de l’Université de Sherbrooke : jusqu’à 6 millions sur 10 ans pour l’établissement du Pôle de l’entreprenariat. C’est comme si l’on déléguait cette responsabilité à l’Université. Alors, pourquoi n’est-ce pas l’Université qui procède aux premiers investissements avec notre argent? Là, neuf mois plus tard, on décide d’investir une première tranche de 4 millions au centre-ville pour développer le Quartier de l’entrepreneur. N’oublions pas que l’on avait déjà aussi le projet du maire, Entreprendre Sherbrooke. À quand la Banlieue de l’entreprenariat? Blague à part, ces concepts sont toujours flous, sinon creux. On leur fait dire tout et n’importe quoi. On n’y rattache cependant jamais d’objectifs clairs en termes de création d’emplois ou de plan d’affaires. Pourtant, on nous dit qu’il s’agit de développement économique. C’est une façon de s’assurer qu’on pourra dire qu’il s’agit d’un succès peu importe ce qui arrive.

3 On essaie de nous convaincre que le fait de regrouper sur Wellington Sud dans une même bâtisse Sherbrooke Innopole, Commerce Sherbrooke, Pro-Gestion et la Corporation de développement économique communautaire (CDEC), ça va stimuler l’arrivée de d’entrepreneurs privés. Une chose est certaine, il y aura des locaux sur Wellington nord qui vont devenir vacants puisque trois de ces organismes y ont pignon sur rue. On améliore à une extrémité et on détériore à l’autre? Ça va vraiment faire une différence pour les entrepreneurs? Destination Sherbrooke ne faisant pas partie du regroupement, est-ce parce que le maire estime qu’elle ne contribue pas au développement économique?

 4 Le nouveau centre-ville, c’est peut-être le carrefour King Ouest et Jacques-Cartier. Il y a quelques années à peine, c’était un coin qui avait mauvaise mine avec l’ancien Canadian Tire abandonné. En quelques années, une ville a poussé dans ce secteur. Micro-brasserie, entreprises, commerces, habitations, etc. Quand les opportunités d’affaires sont réelles, les entrepreneurs sont au rendez-vous. Ils n’attendent pas la Ville. Forcer le développement sur Wellington Sud signifie que ce n’est pas naturel et que les impacts seront limités. Quel genre d’entreprises s’installera sur Wellington Sud? Avec la proximité du parc Jacques-Cartier et le lac des nations, est-ce que le coin Jacques-Cartier et King Ouest ne serait pas le centre-ville naturel de la ville unifiée et moderne? Pourrait-on quantifier la fréquentation de ces deux secteurs pour voir lequel rejoint le plus grand nombre de Sherbrookois?

5. Le déplacement du pont des Grandes-Fourches, 10 millions. La salle intermédiaire, 4 millions. Le Quartier de l’entrepreneur, 4 millions. Le futur stationnement au centre-ville, 15 millions. L’aide à la rénovation de la Cathédrale, et auparavant du Séminaire de Sherbrooke. Le programme d’accès à la propriété au centre-ville. Le programme de rénovation des façades au centre-ville. J’en oublie? Si comme citoyens il y a des besoins dans votre secteur, soyez patients, on est bien trop occupé au centre-ville. Et réussira-t-on à respecter nos ratios d’endettement?

 6. On s’est doté il y a environ un an d’un incubateur entièrement financé par vos taxes, Espace Inc. Nous allons maintenant construire un immeuble multi locatif dans le parc scientifique, financé en très grande partie par vos taxes. Dans le Quartier de l’entrepreneur, on achète cinq propriétés qu’on démolira, de même que le stationnement à étages situé sur Wellington Sud. On construira ensuite un stationnement de 500 places, sur lequel sera bâti un immeuble de 150 000 pieds carrés dans lequel on regroupera Sherbrooke Innopole, Commerce Sherbrooke, Pro-Gestion et la Corporation de développement économique communautaire (CDEC). On y installera aussi quelques employés municipaux, ce qui occupera seulement 20% de l’espace. Si c’est la ville qui construit le bâtiment, elle deviendra à toutes fins pratiques promoteur d’un troisième incubateur. Il faudra un jour que, comme dans plusieurs villes, les incubateurs soient développés par le privé, avec une certaine contribution municipale. Peut-être qu’alors il y aurait des objectifs de création d’emplois et des bénéfices pour les promoteurs.

 7. L’hôtel Wellington était à vendre depuis longtemps. Il ne trouvait pas preneur. La ville de Sherbrooke a décidé de l’acheter pour 1,5 millions de dollars. Pour le démolir. Ce qui augmentera la facture. On se retrouvera donc avec un terrain qu’on aura payé plus de 1,5 millions. Une fois le nouvel immeuble construit, combien faudra-t-il le louer au pied carré pour que ce soit rentable? Le prix sera sûrement trop élevé pour des entreprises en démarrage. Ce seront probablement les Sherbrookois qui financeront les futurs entrepreneurs qui s’y installeront. Et que penseront les propriétaires d’immeubles à bureaux situés dans les autres secteurs de Sherbrooke?

 

img_0101

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s