Peut-on nous donner un portrait complet et un projet mieux balisé?

Il a été dit sur la place publique que l’incubateur situé dans l’ancien poste de police coûterait 225 000 $ à la ville de Sherbrooke. Cette définition du coût est très étroite. En effet, le plan d’affaires présenté au Conseil municipal hier prévoit une contribution de 225 000 $ de la Ville, ainsi qu’une contribution de 150 000 $ de Sherbrooke Innopole. De plus, il y aurait pour 232 400 $ de services rendus annuellement par la ville et SI. On arrive donc à un effort financier de la part des citoyens de 600 000 $ par an, pendant trois ans, pour un total de 1,8 millions de dollars.

Questionnés sur les indicateurs de réussite, les promoteurs du projet nous disent qu’on sondera les entrepreneurs sur l’expérience vécue (!). Il ne faudrait vraiment pas, selon Sherbrooke Innopole et les professionnels qui l’accompagnaient, se fixer d’objectifs en termes de création d’emplois. On a reconnu, par contre, que pour convaincre le gouvernement d’investir, il faudra quantifier un tel objectif. Donc, sans objectif quantifiable et défini d’avance, comment fera-t-on pour déterminer si le retour sur l’investissement de 1,8 millions est suffisant?

Il n’est également pas question de prendre de participation dans les entreprises incubées, ni de prévoir de mécanisme incitant celles-ci à demeurer à Sherbrooke après leur passage dans l’incubateur, soit après trois ans de services subventionnés par les citoyens.

On évacue également rapidement toute la question de la transparence dans l’utilisation des fonds publics. On a pas prévu aller en appel d’offre pour choisir les 10 entreprises qui auront l’avantage de faire partie de cette aventure potentiellement fort enrichissante pour elles. De la même façon, le mécanisme d’attribution des contrats aux professionnels qui vont encadrer les incubés n’est pas défini. Va-t-on puiser dans l’entourage de Sherbrooke Innopole seulement?

Enfin, la participation financière des incubés est minimale: 57 000 $ par an pour les 10 entreprises, soit 5 700 $ par entreprise, loyer et conseils professionnels inclus. Dans cet article, dans l’incubateur cité, on exige plus des incubés: http://affaires.lapresse.ca/portfolio/la-route-des-incubateurs/201409/18/01-4801409-nentre-pas-qui-veut-.php

J’ai toujours dit que le développement économique était une priorité pour moi. Dans ce domaine comme en toutes choses, cependant, il faut s’assurer qu’on gère l’argent des citoyens de façon responsable. Après deux séances de discussion à l’hôtel de ville, on n’a pas réussi à me convaincre que c’était le cas.

J’espère que le conseil lundi demandera à Sherbrooke Innopole de retourner à la table de travail et d’inclure plus de balises structurantes dans le projet de l’incubateur. Et peut-être aussi d’aller chercher des entrepreneurs privés prêts à investir de l’argent.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Peut-on nous donner un portrait complet et un projet mieux balisé?

  1. michel carrier dit :

    bonjour helene felicitation pour ta premiere annee comme elue,j aime ce que tu fait,j aimerais alle marche dans les rues du developement dubreuil comme il y a un an,exemple de 4a 5h un jour qu il fait soleil,ton ami michel

    Date: Thu, 16 Oct 2014 03:29:06 +0000 To: michel22carrier@live.ca

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s