Besoin de cohérence dans les dépenses

Au Conseil municipal du 6 octobre, j’ai remercié M. Pascal Cyr d’avoir porté à notre attention les dépenses en communication résultant de mandats confiés à des entreprises externes par Destination Sherbrooke (DS), la Société de transport de Sherbrooke (STS), Commerce Sherbrooke et Sherbrooke Innopole.

Au moment-même où le Conseil martèle qu’il faut gérer avec beaucoup de rigueur, la cohérence veut que cette même rigueur soit de mise dans les sociétés paramunicipales. Voilà pourquoi il est intéressant de se pencher sur ce rapport qui comporte près de 50 pages et représente plus de 2,5 millions $ de dépenses pour la période 2009-2014.

Certaines dépenses apparaissent disproportionnées, comme la rédaction d’un discours pour le départ du président de Sherbrooke Innopole, qui a coûté, incluant la stratégie (?), 7 414 $. À un tarif horaire de 150 $ (assez princier pour ce type d’expertise), cela représente près de 50 heures de travail. Personnellement, je me serais attendu à ce qu’un président avec un salaire de plus de 100 000 $ rédige lui-même son allocution de départ. Voici d’autres exemples de dépenses élevées : production graphique d’une annonce pour un magazine (2 700 $), traduction du titre Fresques murales (397 $), conception graphique pour une publicité dans le Journal de Sherbrooke (3 466 $), consultation et montage du guide – magazine touristique (11 405 $), stratégie média et placement pour Cowboys (11 483 $), inauguration de la Station du Cégep (5 692 $), Semaine de la mobilité durable (25 000 $), conférence de presse (5 548 $, 8 013 $, 7 014 $, etc.), rapport annuel (conception graphique 9 867 $ et réalisation 8 737 $ pour un total de plus de 18 000 $ à Sherbrooke Innopole, comparativement à 2 882 $ pour la STS), projet Cosmo le dodo (on retrouve deux courts documents sur le site Web de la STS – 24 427 $), coordination d’un déjeuner et conception d’un Powerpoint (7 200 $), guide de l’employé (2 978 $), rédaction de deux communiqués de presse (1 750 $), communiqué nouveau DG (1 968 $), bulletin d’informations des commerçants (9 450 $), tournage défilé du Père Noël (987 $), et j’en passe. D’autres entrées sont trop vagues pour qu’on puisse les apprécier réellement.

Certains diront que ces dépenses, prises individuellement, sont peu élevées. Ensemble, cependant, elles représentent un montant important. C’est pourquoi, à titre de membre de conseils, qu’ils soient municipaux, d’arrondissement ou d’organismes, nous avons le mandat de questionner le bien fondé des activités et le prix chargé pour leur réalisation. Pour l’avoir vécu à quelques reprises, il n’est pas toujours facile sur un conseil de s’opposer à une activité, surtout quand les autres membres sont en accord avec celle-ci. Si nous sommes convaincus que la dépense est injustifiée, il faut cependant le signifier.

Suite à la lecture de ce rapport de dépenses, je reste sur l’impression que certains services ont été cher payés et que certaines activités étaient peut-être superflues.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Besoin de cohérence dans les dépenses

  1. Bianca dit :

    Le pire étant que toutes ces organisations ont des services de communication avec employés bien payés

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s